Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 19:19

Pendant 3 semaines, je m’en suis mis plein la panse. Ma panse d’ailleurs n’a pas trop aimé, et j’ai encore mal à l’estomac à chaque fois que je mets un truc dedans. Mais ça devrait aller mieux, j’ai acheté des légumes, enfin UN poireau, mais on se refait pas, hein.

Bref, tout ce qu’on a ingurgité se divise en plusieurs catégories : (ça va être long, on a fait que manger)

-Les burgers

Ben oui, obligé.

Déjà, les pas bons (pour la santé) : on a mangé 2, 3 fois chez MacDo, parce-qu’il y en a toujours un pas loin de l’hôtel pour les soirs d’épuisement total, et que c’est pas cher (on a fini le séjour avec nos deux cartes bleues bloquées). Mine de rien ils sont meilleurs qu’en France. J’ai bien aimé le Deluxe, avec dedans un steak qui ressemble à de la vraie viande, et de la salade qui a une bonne tête (merci respectivement aux hormones et aux OGM).

Le meilleur hamburger que j’ai jamais mangé, et le premier de ce voyage (on s’y est traînés après l’avion après avoir lu des avis sur le net) vient de chez Schnipper’s (620 8th Av, NYC). De la viande au bon gout grillé, des pitits oignons frits, du fromage… Tout ça avec des onion rings. Miam ! Par contre l’ambiance « cantine géante » est pas top : tout est blanc avec des néons à fond (dur après 8h d’avion), et on mange dans des boîtes. C’est tellement grand qu’on a un bipper qui sonne quand c’est prêt et qu’on peut aller chercher la bouffe.


Le "Schipper's Classic"


Pas mal aussi les burgers de Polker’s (2226 Polk Street, SF). Là-bas la déco est sympa, mais comme à la table d’à côté un rougeaud soul recrachait-vomissait tout ce qu’il mettait dans sa bouche, on a décidé d’emporter finalement. On a aussi testé Burger Joint (5 différents à SF), pas mal du tout.

Moi je gaspille, je jette les frites. Parce qu’ils laissent la peau (berk !), que j’ai plus faim après avoir mangé une demie vache, et que je vais pas demander un doggy bag pour des frites.

 

- La seafood

La bouffe de la mer. J’ai commencé doucement par un fish sandwich (poisson pané dans du « pain ») dans un bar de la Cannery, ancienne usine de boîte de conserves sur le front de mer de San Francisco.

On s’est ensuite fait plaisir en allant chez Pesce, souvent classé dans les cinq meilleurs restos de seafood de San Francisco, et qui se trouvait en plus à 20 mètres de l’hotel. On a partagé des linguinis au crabe (hmm), et des spaghettis au homard (hmmmmmmm). Les spaghettis au homard c’est pas la sauce qui est au homard, c’est des spaghettis avec un demi-homard dessus. Tout ça pour 16$ le plat (12€). J’ai jamais aussi bien mangé de ma vie je crois. C’est la première fois que je goutais du homard, et je serais bien revenue le lendemain. Le dessert « boudino » est le meilleur que j’ai jamais mangé, et même senti. Une sorte de pain perdu à la vraie vanille à se damner.


Lobster spaghetti


Quelques jour plus tard on est allés au resto d’à côté dont j’ai oublié le nom, commander cette fois un homard entier chacun, c’était par contre plus cher et moins bon.

Comme c’est la saison, j’ai aussi mangé du crabe, sous forme de Crab Cake Sandwich chez Boudin. Ne riez pas, il est connu Boudin !

C’est Isidore Boudin qui a construit une boulangerie à San Francisco en 1849. Il a commencé à faire du pain Français avec des levures élevées dans le coin, qui donnent un goût aigre au pain, à cause du climat humide et brumeux. De là est né le sourdough, dont les locaux sont fiers. Bon j’aime pas trop. C’est le goût aigre que j’aime pas en plus, celui qu’on a des fois les jours de pluie chez le boulanger local, en plus fort.


Boudin Bakery


Par contre manger à la boulangerie c’est sympa, tout est vitré pour qu’on voie travailler les employés, et le pain voyage du four au resto dans des paniers qui circulent au plafond.

Bref le crabe. Délicieux. Et puis mon sandwich crabcake, avocat, salade, m’a donné l’impression de manger sain. Et les frites de mon chéri, toutes mini comme des fritelles, étaient délicieuses.

 

- Le petit-déj

Là on a fait fort. D’habitude on ne mange pas, ni l’un ni l’autre, le matin, un café et c’est tout. Là, sur les conseils pressants de plusieurs habitants, on s’est rendus dans le Tenderloin, le quartier qui craint de San Francisco (mais bon, on a rien vu, on est juste allés manger) pour aller chez Dottie’s (522 Jones St). Là-bas le brunch est une institution.

Tenez vous bien, voici le contenu de mon petit-déj :

-café à volonté

-2 toasts (épaisseur 1,5cm) de pain au lait et à la ciboulette

- œufs brouillés (4 à vue de nez), avec saumon fumé, câpres, tomates, poivrons,  fromage frais

- patates sautées (genre 300g)

Mon chéri a eu la même chose avec à la place des œufs brouillés une omelette au fromage de chèvre et au cheddar.

J’ai mangé la moitié, c’était diablement bon, et puis j’ai pris le reste dans une boîte pour le soir. Par contre j’ai failli m’évanouir en attendant le bus.


P'tit déj gargantuesque chez Dottie's


 

- Les douceurs

On a pas souvent mangé de dessert, petits estomacs européens oblige. Mais je me dois de vous montrer le cheesecake de la Cheesecake Factory (8e étage de Macy’s, San Francisco). Un bon shoot de sucre sur une terrasse avec vue sur la ville, que demande le peuple. Tout fait envie sur la carte (à l’Oréo, au caramel, au beurre de cacahuètes, à la fraise, au miel…) mais on s’est décidés pour banane et choco-coco, arrosés d’une bonne dose de chantilly.

Là encore on a passé le reste de la journée à moitié malades.


Banana Cheesecake à la Cheesecake Factory


-------------------------------------------------

A part ça encore de la junk food, dont d’innombrables tranches de pizza, parce que c’était bon, pas cher, et à côté de l’hôtel, des Tic-Tac à la cannelle…

 

Et pour finir, si vous voyagez un jour avec American Airlines, prévoyez à manger ! On a eu une portion riquiqui et immonde… Sur les vols intérieurs y’a même pas de bouffe, mais au moins les cacahuètes sont gratuites.

-----------------------------------------------

PS pour Marion : chez United Airlines on peut écouter les conversations entre la cabine, la tour, et les autres avions, trop fun ! C’est là que je me suis rendue compte qu’un atterrissage en fait c’est long à prévoir.

Tu fais ça toi ? Répéter « 11785 zoulou, maintain, maintain ! » « 11785 zoulou turn left » pendant des heures ?

Y’a même pas eu de stewart de notre connaissance, pff !

Partager cet article

commentaires

Dolce 26/03/2009 17:32

Et donc a l'arrivee, combien de kilos indus a cause de la chantilly et des cheesecakes ? ;)

Bibsa 27/03/2009 11:24


Et ben en fait aucun!! Merci les collines de San Francisco qui au contraire m'ont presque fait des muscles!


aWa 23/03/2009 08:26

Nan, mais quand je dis pour l'avion en sens inverse, j'en sais rien, hein ;)

Ben écoute, d'ici 2 ou 3 semaines, quand j'aurai déménagé, je te fais signe et puis, si tu veux pas de courgettes, alors je ferai des carottes rapées ;)
Hihi.
Nan, quand je dis manger léger, c'est juste : pas se péter la panse, quoi...

Bonne journée !

aWa 22/03/2009 20:59

J'pense que c'est moi, Marion ;)
(je crois que t'en connais d'autres mais comme là ça parle de contrôle... ;) )

Ah, marrant de pouvoir écouter la fréquence !!
Mais c'est sur que sur les avions de ligne, c'est pas très fun...

Disons qu'en fait, l'avion est en croisière, et ensuite, longtemps avant d'arriver il commence sa descente pour finir par atterrir.
Mais la descente, c'est long, parce que l'avion vole haut et le pilote va pas faire un piqué ;)

Donc il descend par paliers en suivant les instructions des contrôleurs, mais des fois les contrôleurs ne peuvent pas les faire descendre comme les pilotes voudraient (les pilotes, c'est toujours un peu impatient), et donc ils leur disent "maintain", genre, maintenez altitude, pouvez pas encore descendre.

Quand il a dit "turn left", c'est parce que vous aviez un avion qui arrivait en sens inverse :p

Je savais pas qu'il bossait chez UA, notre connaissance commune, enfin je crois qu on parle du même...

En tous cas vous avez l'air de vous en être mis plein la panse !
En gros, un ptit déj ça te nourrit pour la journée, et une "douceur", ça me suffirait pour un repas je crois...

Faudra qu'on se revoie en vrai un de ces 4, que tu viennes bouffer léger dans mon nouvel appart ;) que j'ai pas encore, mais bientôt !

Bises

Bibsa 23/03/2009 08:23


Un avion arrivait en sens inverse... Hmm fun!!!!! J'ai bien fait de pas me renseigner avant, parce que le mec avait l'air de dire "turn left, TURN LEFT! Hé mec tu vas turner left oui ou
merde!".

Sinon la connaissance bosse chez AF en fait, je suppose, mais bon, on sait jamais...

Avec plaisir pour venir manger 'léger', ça fait un bail! (je mets des guillemets parce que si c'est des courgettes, beurk)