Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 19:29
Prenons une journée de travail typique. Ca me semble approprié pour vous donner une idée de ma p’tite vie ici.

7h20 : je me réveille, sauf si je snooze le réveil, mais on est tous pareils, hein…  Je me jette sur Internet, regarde un épisode de Veronica Mars (c’est pas forcement la fête la télé ici, et pourtant j’ai une vingtaine de chaines), tout en buvant un café, me préparant et en préparant mes sandwich de petit déj. J’arrive absolument pas à manger avant de partir de chez moi, mais déjà y’a du progrès, avant je mangeais pas du tout. Très en avance, parce que je déteste voir le bus partir devant mon nez, je vais prendre le bus. Je prends l’ascenseur bien sûr, parce que descendre UN étage, c’est fatiguant.

Une rue déserte (voir plus loin)

Je passe la porte d’entrée et BLAM je m’écrase dans un camion ou une voiture, qui se garent toujours PILE devant la porte (et à 15cm), et pas 1m plus loin, là où ca gênerait personne. Je me faufile dans les 15cm (oui, oui, c’est vrai) et commence un slalom entre les flaques de vomi (soyons honnête, seulement à partir du mercredi). Deux minutes plus tard, je suis à l’arrêt de bus, où il y a toujours des gens bizarres. Comme une très vieille folle qui hurle des insanités « biiiip biiiip bogoss !!! » aux mecs qui ont la malchance de faire des travaux en face, et qui se cachent derrière leur grillage, effarouchés.


8h17 : le premier bus part, je prend Métro (aaah on se sent jamais perdu avec Métro), et quitte le bus après 2 minutes, parce que j’allais à 500 mètres, mais je suis une feignasse (et puis je paye pas). Je traverse un centre commercial (parce qu’il pleut), et arrive à la deuxième station de bus, où je mange mes sandwiches en apprenant des trucs de fous dans Métro.

8h30 : le magnifique Cumfybus, jaune poussin, arrive. Le mec me dit un truc en scouse (un mois que c’est le même mec et que je comprends rien) et c’est parti pour un trajet chaotique, dans un bus qui n’a manifestement aucun amortisseur, et dont le chauffeur n’a pas le permis. Un peu plus loin mon chef monte dans le bus, et on s’ignore (c’est lui qu’à commencé !).



9h :  J’arrive au boulot, et je pointe. Ca me déprime tous les matins. Et puis je vais faire mon café, ce qui prend du temps, parce qu’il faut ouvrir 200 portes coupe-feu qui des fois se tirent et des fois se poussent, tout ça avec une tasse de café bouillant.  Et puis je vais chercher ma station de jeu dans mon casier, je mets mon casque et mes lunettes et hop, au boulot. Petite pause clope de 10 h30 à 10h45, pause cantine de 12h30 à 13h30, pendant laquelle j’erre sur des sites à la con (comme tout le monde je suppose), re-pause clope de 15h30 à 15h45, et puis je repointe à 17h25 et c’est parti.



Ca je le vois pas tous les jours, mais je trouve ça très bizarre... Le bout de façade tourne dans tous les sens... galère quand t'es au bureau dedans... (et qu'il fait froid) copyright

A un moment entre 17h25 et 17h55, je prends le Cumfybus de 17h31, qui n’est donc pas du tout prévisible.   Et si tu lui fais coucou ½ seconde trop tard, ou à 3 mètres de l’arrêt il s’arrête même pas et fait le geste universel du « pffff », épaules et sourcils levés. A propos j’ai eu le temps en l’attendant aujourd’hui de remarquer que les arbres ont déjà plus de feuilles.

En bus on traverse un no-man's land. Mais vraiment. Comme si une épidémie avait tué tout le monde. Dans la rue principale tous les rideaux en fer sont fermés, et quand tu tournes la tête pour voir les rues transversales c’est l’hallu : TOUTES les maisons sont fermées, à coup de plaques de fer sur les fenêtres, et certaines rues sont détruites en entier, et il reste un tas de gravats.  Et puis les plaques sutr les portes disent  "tous les objets de valeur ont été enlevés", ou "danger de mort par éboulement", etc. Faudra que je prenne des photos un jour, le problème c’est qu’il y a qu’un bus par demi-heure.



Après on passe devant l’étrange cathédrale métropolitaine, on zigzague dans la ville, et on est arrivés. Là je prends pas le bus quand même, sinon je passerais pas devant Marks & Spencer, et j’aurais donc pas d’excuse pour aller y acheter à manger (en courant, parce qu’il ferme 2 minutes après).



Bon et après c’est pas fun, je mange à 18h30 (parce qu’à la cantine c’était pas bon) (ce midi burger  agneau aux pommes (??!!)) et puis je glande devant la télé… Vous remarquez que ma journée n'inclue pas "je fais la vaisselle" ou "je passe l'aspirateur"... Ben non...

Partager cet article

commentaires

Gabrielle 25/08/2009 08:27

Sympa le slalom entre les flaques de vomi !
J'ai vu ça qu'à Lacanau moi... Tu m'diras, au centre de LR ça devait être pas mal aussi certains jours...
;)
Quand tu parles de vaisselle, ça me fait penser que j'ai découvert hier soir en rentrant de mini-vacances des trucs qui trempaient dans mon évier...
:S Chui aussi motivée que toi !

Bises !