Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 14:03

Aaaah Noël... Tous les ans le même ennui... On se galère à faire deux jours de trajet pour venir jouer au Trivial Pursuit.

Le 23, j'ai commencé par une expédition dans la toundra Liverpoolienne pour apporter le chat au refuge pour Noël, 50 cm de neige, tout ça. Oui bon, je l'ai fait en taxi, mais quand même.


A 14h, j’étais à l'aéroport de Liverpool, pour un vol à 18h. On n'est jamais trop prudent par ces temps de neige. Le vol du jour précédent avait était annulé, et les aéroports de Paris annonçaient des vols réduits pour 'risque' de neige. A 18h, on entre dans le couloir d'embarquement. Pour un vol qui part à 18h donc. A 18h30, on est toujours dans ce même couloir. A 19h, on embarque. Là le pilote nous dit qu'une fois que les ailes sont dégivrées on peut partir. Le dégivrage, c'est rigolo. Un petit camion s'approche de l'aile, et monte une petite nacelle jusqu'à l'aile. Dans la nacelle il y a un mec qui pulvérise le produit antigel, et qui te fait coucou par le hublot. Après il part faire l'autre aile, et en un quart d'heure c'est fini.

 

http://media.northjersey.com/images/1002L_OPED_TWILIGHT1.jpg

 

Sauf que là le pilote nous dit, avec un flegme tout britannique "c'est con, on vient de rater le couloir aérien (enfin je sais pas comment on dit, créneau peut-être), on part dans minimum 1h". Ah ouais quand même. Enfermée dans un avion, avec quatre bébés. Youpi. Résultat, on est arrivés à 22h à Paris, où en effet il neigeait. A l'atterrissage ça a zigzagué un peu. Comme on avait raté le fameux créneau, on s'est posé à l'autre bout de Roissy et on a tout traversé à 40 à l'heure, en avion. Après il a fallu que deux mecs poussent tout les chariots et escaliers qui traînaient devant la porte. Là je dis chapeau bas au personnel de Roissy, qui font tout à la main parce que les roues se coincent dans la neige, et qui se les gèlent, même avec leur écharpe sur la figure. Avec tout ça on est arrivés à minuit à l'appart qu'un ami nous prêtait. Je ne me plains pas finalement, je n'ai pas dormi dans un terminal, et, 3h30 de train plus tard, je suis arrivée à temps pour Noël.

La suite se résume vite : j'ai bu (trop) et mangé (trop) chez mes parents, et j'ai bu (trop) et mangé (trop) chez mes beaux-parents. Ca fait neuf repas de suite déjà (et une dizaine de comprimés divers pour le bidou). Mais j'ai eu des tas de jolis cadeaux.

 

http://lh3.ggpht.com/_WulyTulixkg/TRngPF21G5I/AAAAAAAAAoI/BoGQMsnwqsg/s640/DSC01493.JPG


Sinon je suis toujours aussi épatée par ce que me sortent mes parents des fois. Un exemple :
Moi à ma mère : 'Ohhh tu sais quoi ? A. elle est enceinte !!!"
Ma mère "[blanc de 2 minutes] Ah ben euh ce sont des choses qui arrivent..."
En effet oui, et si ça n'arrivait pas la race humaine se serait éteinte... Je précise que A. a 26 ans, pas 12, ni 62, un âge tout à fait raisonnable donc.
Et puis c'est dingue aussi, vous saviez vous que le goût des apéricubes est écrit dessus ? Ma mère non. Elle s'est extasiée.

Ah, et tu laisses le chat deux ans à ta mère, tu reviens c'est un phoque.

 

http://lh4.ggpht.com/_WulyTulixkg/TRngOjpAzkI/AAAAAAAAAoE/0iBWeIJzLQs/s640/DSC01492.JPG

 

Enfin c'est déjà mieux que chez A., où tu reviens et y'a plus de chat ;) Pauvre bêtes, on en a deux comme ça, sept kilos par chat femelle (donc environ trois fois le mien)... Ils ne bougent plus, ne peuvent plus se tourner pour se laver le dos, ne sautent plus. Je parie sur l'arrêt cardiaque.

Et bien sûr, ici où il fait 20° de plus que chez moi, j’ai pris froid.

Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 11:01

J’ai décidé de ne pas prendre le risque. N’étant pas prioritaire sur les centaines de gens qui n’ont pas pu prendre l’avion cette semaine, je me suis rabattue sur l’Eurostar. Et en fait ça m’a bien plu. Ca fait longtemps que j’avais pas pris le train, je trouve ça bizarrement relaxant. Pas besoin de me débarrasser de mes liquides, pas besoin de venir des heures à l’avance, un joli paysage dehors…


J’ai commencé par deux heures de train pour Londres. J’applaudis les Quiet Zones de Virgin, qui ne coûtent pas plus cher qu’une place normale, et qui font passer deux heures tranquilles sans bébés, sans téléphones, et sans ados qui crient. J’ai trouvé la campagne anglaise très très mignonne. D’un bout à l’autre du trajet le même paysage : des prairies vallonnées avec des vaches, des chevaux, des moutons blancs, des moutons noirs, et des moutons blancs à tête noire. De temps en temps un charmant petit village, chacun avec son petit pont de pierre sur le canal qu’on a longé tout le trajet. Et sur le canal des centaines de péniches, et des gens tranquilles qui font bronzette dessus. Et des champs de colza… Hmmm j’adore l’odeur du colza. Au paradis il y a des champs de colza.

Hypnotisée par le paysage qui défile, je me pose des questions profondes comme : pourquoi dans les trains Virgin il y a un homme-poubelle plutôt que des poubelles sous les sièges ?


 

http://lh3.ggpht.com/_WulyTulixkg/S9ARnC5K3KI/AAAAAAAAAQ8/Hrebc2ES4TE/s640/DSC00339.JPGRetour dans le passé à Londres

 

Arrivée à Euston, en passant en plein dans mon ancien quartier de Mornington Crescent, je me traîne jusqu’à St-Pancras. Là c’est la folie la plus totale, des tas et des tas de gens énervés, qui n’ont pas eu d’avion, attendent le train. Un idiot d’Eurostar met la mauvaise bande sonore « le train pour Paris va partir », du coup c’est l’émeute, et le gros coup de panique.
Et c’est reparti pour 2h30, pas passionnantes, puis une heure de métro, où je me dis une fois encore qu’il est terriblement plus sale que celui de Londres.

 

Ce matin, je suis allée à Carrefour, en zigzagant entre les excréments humains d’un mec fou qui habite dans le coin, et a choisi notre trottoir comme toilettes.
Carrefour c’est dingue. J’ai eu l’impression de débarquer de l’ère soviétique. Des centaines et des centaines de produits par rayon, bien alignés, jusqu’à deux mètres de haut -pour faire joli je suppose, vu qu’on peut pas les attraper. Je me suis un brin lâchée au rayon chocolat.

 

http://lh6.ggpht.com/_WulyTulixkg/S9ARmdX4-WI/AAAAAAAAAQ4/IHyUNjG39oQ/s640/DSC00340.JPG

 

Par contre, niveau productivité, c’est pas ça. Devant moi à la caisse :
- Joseeeeette ? C’est combien les fraises ?
- Je sais pas, demande à Jean-Marc.
- Jean-Marc ou Jean-Marie ?
- Jean-Marc !
La caissière téléphone à Jean-Marc. Hmm en fait Jean-Marc est à deux mètres. Jean-Marc fait la bise à une caissière qui vient d’arriver. Jean-Marc part doucement chercher le rayon des fraises… Raaaa je vais plus vite à la caisse automatique de Tesco…

Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 14:59
Ou, comme promis, ça y est j'ai fait mon ménage, zieutez donc:



Y'a du progrès non ? Même si je vois bien que ça a pas l'air rangé vu comme ça. En fait je peux pas faire mieux. Absolument tous les rangements sont pleins.

Bon, c'était vraiment pas très intéressant, mais étant donné que je ne fais rien de ma vie en ce moment à part rester dans mon lit (en plus aujourd'hui il fait toujours pas jour à 15h), je n'ai rien à vous raconter...
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 19:01
Hier, par un froid polaire, j'ai pris le métro direction Tolbiac pour aller à la pharmacie 7/7, en pensant ensuite remonter l'avenue d'Italie pour aller au tabac 7/7. Oui, je prévois jamais rien le samedi, j'ai pris l'habitude en Angleterre que tout soit ouvert le dimanche.
Bref. sortie du métro je tombe sur ça:



Mais kess kiss pass? Ah ouais, le nouvel An chinois... En plus c'était écrit dans la station de métro que ça allait être le bordel.
Bon, c'est quand même très très cheap. Les chinois parlent en disant "wesh attends le dragon il est kéblo", ce qui casse le charme, et en gros y'avait que des camionnettes sponsorisées Tang Frères, d'où des gens jetaient des pétards.
Le seul truc pas mal c'était les dragons, et les lions.

Allez, j'ai regardé 5 minutes, ça suffit, je vais au tabac. Et là... Arrrrrrg je suis coincée...


La procession, à perte de vue, entourée bien sûr de chaque côté d'une barrière de gens., à l'opposé le tabac, et moi, là comme une cruche, au milieu.
La looooose...

J'ai fini par me jeter entre l'Amicale des Indochinois de France et l'Association des Laossiens de Paris, à mes risques et périls, et sous les insultes des petits vieux qui pensaient que je voulaient les doubler pour être au premier rang.

Sinon mon ménage avance, avec une méthode qui a fait ses preuves: je jette tout, et ce que je jette pas je le cache sous des tentures. J'ai 7 jours pour finir (comme dans D&CO héhé) et je vous montre les photos avant-après. Sept jours parce-que mon chéri est parti faire le petit fou dans les montagnes, alors a) j'en profite pour incruster mes affaires, b) il a pris l'appareil photo, donc autant finir au dernier moment pour que la photo vous montre un appart nickel.

Et puis même si je suis toute seule, je vais me faire des crêpes. Pas du tout pour fêter la Chandeleur, mais parce qu’ils en ont parlé toute la journée à la télé hier, et que je me suis rendue compte que ça dépannerait bien, plutôt que d'aller faire les courses sous la neige.



Et à propos de neige, qu'est-ce que j'aimerais être à Londres en ce moment... Les vidéos et les photos de la "tempête de neige" me donnent trop envie d'aller moi aussi voir les endroits que je connais tous blancs et gelés. Ils ont pas vu ça depuis 18 ans, plus de trains, de bus, de métros, d'avions, d'école... Même si la neige rend tout plus joli, ça marche quand même mieux sur les cabines de téléphones rouges que sur les immeubles de Villejuif...

Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 17:35
Bon les gens, c'est la loose. Je me sors plus du ménage.

Le weekend dernier, on est allés chercher mes affaires qui dormaient au stockage à Londres depuis septembre, au détriment de ma santé financière. Départ donc le samedi matin, pas trop d'attente chez Europcar, et c'est parti!
On a loué un GPS, c'est quand même bien plus pratique. Petit problème: il était mis par défaut sur "contournement des autoroutes". Alors que l'Eurotunnel en gros c'est: tu sors de Paris, tu prends la A1, la A26, et hop t'es arrivé. Du coup, une fois perdus dans St-Denis on a enlevé le GPS, pour prendre le chemin le plus direct: l'autoroute.

A Calais, c'est nase. Y'a rien pour manger à part Quick. Ils auraient pu faire mieux, genre terminal Eurostar. Les douaniers nous voyant arriver avec un utilitaire se sont pris pour des américains: "quelle est la raison de votre visite?" "euhh j'habitais à Londres l'année dernière, je déménage" "tu faisais quoi là-bas?" "J’étudiais" "où ça?" "[pffff] à l'université de Westminster!".
On a enfin pu embarquer. C'est la première fois que je prenais l'Eurotunnel, c'est bien marrant! Les voitures se suivent en file disciplinée, roulent sur le quai, et entrent dans les wagons par le côté, exactement comme un passager. Je pensais que ça allait être glauque à l'intérieur mais non, c'est comme un train, sans les sièges. C'est un peu étrange d'avancer sans que personne ne tienne le volant, mais on s'y fait.

Arrivés à Londres, on a remercié le GPS. Ca doit être le pays qui aime le plus les ronds-points au monde. Toutes les minutes on entendait "dans 100m prenez le rond-point et prenez la 2e à gauche" (ce qui revient donc à aller tout droit, si y'avait pas de rond point qui bloque le passage). Jamais, au grand jamais, je ne pourrais entrer dans Londres en voiture sans GPS. On a tourné 2h et demie à travers les sens uniques avant d'atteindre l'hôtel. Tout pourri soit-dit en passant.

Le lendemain, même combat, on est rentrés vers 22h chez nous.
Par contre en revenant on a choisi intentionnellement l'option contournement des autoroutes pour visiter la cambrousse anglaise. C'était super joli, mais pas vraiment fait pour un utilitaire. On a pris des routes dignes de ma campagne familiale. Le genre de routes où une seule voiture passe à la fois, mais avec en plus des bas-côtés de 50 cm de haut pour être sur que si une voiture arrive dans l'autre sens on ait à faire 3km en marche arrière, avec un utilitaire donc.

Maintenant on a un léger problème de rangement... Tous les placards sont pleins, et j'ai des tas de cartons à vider, de fringues à ranger...

Non, ce n'est pas une hallucination... Vous avez bien vu... (sic)

Bon ben... je m'y mets... (arg), mais avant, un petit jeu: jouons à Où est Charlie dans la photo ci-dessus, mais trouvez:
- Deux Homer Simpson
- un cendrier maroccain
- Mr Patate
- un appareil à raclette
- une Adidas
- une plante verte
- un paquet de cigarettes
- une chaise à palabres

On se marre bien hein? Oui bon j'ai compris... Je range...
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 20:45
Ca y est je vais avoir fait le tour des virus. Sinusite, c’est fait. Gastro, j’en sors péniblement. Ils devraient m’embaucher à l’institut de veille sanitaire, comme indicateur des épidémies en cours. Pourtant je sors pas vraiment de chez moi… Au moins j’ai dû refiler ça à tout le monde dans le métro, petite consolation (et désolée si vous étiez à côté de moi).

En parlant d’embauche (transition de folie, je sais, je sais), j’ai passé un test de traduction lundi pour une boite de Brighton. Si je suis prise je travaille de chez moi, ce qui a un côté cool bien sûr, comme un salaire anglais pour un niveau de vie français, ou de choisir mes horaires et de bosser en pyjama. Par contre pour se faire des amis et maintenir son anglais à niveau c’est pas la teuf. Bref, je me suis bien appliquée pour le test, parce que les fabricants de console sont relous, par exemple chez Nintendo on dit « boutons » alors que chez les autres on dit « touches ». J’ai trouvé les manuels des consoles sur le net, alors ça va. Et puis y’avait des jeux de mots de folie comme « les paras du paranormal » (hahaha) ou « les marins du mental » (haha ce qu’on se marre).

Sinon un crétin a fait un malaise dans le métro aujourd’hui, ce qui a achevé de me frigorifier pendant qu’on attendait plantés dans un tunnel que les pompiers arrivent. Ben oui, là quand même, il fait vraiment froid à Paris, la preuve :



Y’a un kéké qui est monté sur la fontaine, et qui s’est fait engueuler par les flics. En plus il gâchait la photo que tout le monde prenait, bien fait.
A Beaubourg c’est tout gelé aussi, et faudrait vraiment penser à repeindre les sculptures :



Bon, ce soir je mets double couche pour sortir, écharpe-bonnet-gants-deux pull-quatre chaussettes… Nan je vais quand même pas sortir l’attirail de mes séjours en Russie en février (moonboots, collants en laine, sous pull thermique), y’a des limites.
Je vous laisse, j’ai racheter un stylet, la DS m’attend !
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 11:56
Dans la cambrousse parentale, sur une route qui mène d'un village à un autre, dans un lieu-dit qui compte au maximum 30 personnes, on trouve tous les ans à Noël un témoignage d'une santé mentale inquiétante:


Oui, j'ai bien dit que cette maison était au milieu de nulle part. Et vous voyez pas tout là: y'a un laser, comme ceux qu'on met sur les boîtes de nuit, qui permet de repérer la maison de très loin... Et puis il a même prévu le tapis rouge, pour les gens qui s'arrêtent (des tas). La légende veut que monsieur travaille chez EDF. A mon avis c'est vrai, ou au moins dans une entreprise de guirlandes... Il installe tout ça en camion grue quand même...

Sinon je cherche toujours du taf. Hier j'ai pris l'annuaire de l'AFJV (agence française pour le jeu vidéo) et j'ai écrit à toutes les boîtes du coin. J'ai eu ma première réponse ce matin "la situation actuelle ne nous permet pas d'élargir notre équipe." Raaaaah ils pouvaient pas la faire l'année dernière leur crise? En plus j'aurais payé beaucoup moins cher la fac avec le taux de change qui s'écroule...
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 11:24
Ah les gens, je suis toujours en retraite au fin fond de la campagne, et j’en peux plus. Ma patience a des limites et là ça fait quand même une semaine.

Que je vous explique.
Et de un :  j’ai toujours pas passé le permis, je suis donc à la merci de mes parents pour aller à la ville, et donc en revenir aussi, ce qui exclut toute possibilité de sortie le soir, ou même de bibine l’aprèm, parce que je peux décemment pas les appeler pour qu’ils viennent me chercher dans un caniveau.

Et de deux : le silence monacal ça me déprime à mort. C’est tellement silencieux que j’en ai les oreilles qui sifflent. Du coup chaque petit bruit s’entend, là par exemple ils doivent m’entendre taper sur mon clavier (cachée que je suis dans ma chambre avec le wifi). Donc niet le gigotage après 9h du soir, heure du coucher des aînés, et galère pour se rendre aux wc tranquille.

Et de trois : Je suis complètement sur les rotules. La nuit je me fais réveiller par mon père qui ronfle, et le matin à 7h ils se lèvent, et ils sont un peu sourds, et pratiquent le « heiiiiiiiiiiin » picard, à 70 décibels.

Et de quatre : ils me tapent sur le système… Toutes les heures environ ils me disent « tu fais quoi ? » « je suis sur internet » « ah tu regardes quoi ? ». Là je réponds que ça les regarde pas, alors qu’en fait je me perds dans les méandres du net pour tromper l’ennui. Mon intimité est aussi limitée par ma porte qui s’ouvre dès qu’on ouvre une autre porte. Je sais, c’est chelou. Du coup ils viennent voir si je me suis endormie en entrant, comme ça. Du coup j’arrive pas à dormir parce que ça me stresse.

Bon en plus de ça j’ai une sinusite. Quand j’ai dit à ma mère que je respirais plus elle m’a fait comprendre que c’était dans ma tête. Mais le docteur a dit que non, je respire plus, haha.

Y’a aussi les trajets en voiture. Ce matin on a pris les deux voitures, du coup j’ai du jouer à « tu préfères papa ou maman » pour choisir. Dans la voiture ma mère se déchaîne, elle commence à parler en mettant la clé, et s’arrête que quand je suis plus en vue. Pour me sortir des trucs genre « on irait bien en vacances mais on n’a pas de sous, on n’est pas du genre à laisser ses enfants à la rue. » Oh ça va hein. Je sais qu’il faut que je trouve du travail. Elle adore aussi le couplet « nous à ton âge on avait rien ». Et qu’est-ce que je peux y faire ? Aller vivre dans la cabane des chats pour rétablir la justice ?

Bref. Encore 2 jours. Ce soir je fuis, en espérant que la sinusite va pas me rattraper. Passez une bonne soirée les gens !

Haha je viens de tomber sur un skyblog d’un mec de mon village, qui s’ennuie aussi d’ailleurs, trop drôle.
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 22:31
La France c'est rude... Là à la télé y'a l'élection du "français le plus extraordinaire", avec Dave entre autres invités, et en exemple de français: Truc fan de johnny qui vit avec Machin fan de cloclo... Comment vous avez deviné que c'est TF1??
Rassurez-vous, je regarde pas, je reviens du resto, et d'ailleurs je vous le conseille: le 20 rue Vignon vers Opéra (à Paris donc). On a bien rigolé en passant réserver: la serveuse a pas pu nous ouvrir, pour nous parler: elle était enfermée dedans...

Journée bien remplie: j'ai enfin fini mes cadeaux de Noël, et j'ai compris pourquoi d'habitude je finis AVANT le dernier weekend. Et pourquoi je vais jamais aux Galeries quatre jours avant Noël. Le pire c'était la Fnac, avec 50°C et une queue de 40 minutes, tout ça pour acheter une housse de PC, pour moi en plus, donc j'aurais pu attendre. Je vous parle des cadeaux plus tard, au cas où mes parents se perdent sur l'internet et tombent (par miracle) ici.



A propos de parents, je vais passer une semaine chez eux, ce qui ne m'est pas arrivé depuis...pffff... 5 ans je dirais... Je tiens jamais plus d'un soir avant de craquer. Bon y'a des améliorations, genre le wifi, ça occupe. Il faut préciser que si dans ma chambre j'allume un briquet, mes parents m'entendent. Et moi je les entends se retourner dans leur lit. Si je vais faire pipi la nuit, le matin j'ai droit à "tiens t'es allée faire pipi vers 4:38". Si j'y vais 2 fois j'ai droit à "t'es malade?". Et comme je me couche beaucoup plus tard que mes parents, je me retiens de sortir de ma chambre 15 fois avant de dormir. Je pourrais prendre les chats mais si les malheureux décident de pleurnicher je réveille mes parents. Raaaah... Un peu comme si je partais une semaine dans un monastère, sans le côté religieux. Ah et bien sûr ils habitent à 30 bornes de la ville, et la citadine que je suis n'a jamais passé le permis (ben oui, pas besoin en ville...). C'est dans ces moments là qu'on le regrette à mort.

Pour m'entraîner à l'esprit de Noël, je suis allée avec ma coupine Amélie, qui a des parents un peu comme les miens, au marché de Noël de la Défense. Si vous voulez boire pas cher, allez-y. Il suffit d'acheter un verre de vin chaud, et puis vous passez devant le vieux qui vend des produits alsaciens, qui vous dira que son "vin magique" est meilleur, verres gratuits à l'appui (pendant que madame dit "rooo mais ça suffit maintenant Francis"). Moi je dis, son vin magique il sentait l'alcool fort. La vodka même. Et depuis mes séjours en Russie arrosés de vodka à 20 centimes de francs une seule goutte suffit à me retourner l'estomac.
C'est con, parce qu'au marché j'aurais pu acheter un sandwich "magret de canard/pied de porc" (véridique)... ou le plus appétissant sandwich pain maison-foie gras maison. On a eu du mal à pas dégobiller notre vin magique devant la poêlée géante de tartiflette et les tripoux.

http://www.passeportmonde.com/media/upload/content/xtra_1109.jpg

On a bien rigolé aussi avec la dame qui vendaient des trucs pour couillonnes: elles nous a assises sur des fauteuils massants, on était bien, avec nos vins chauds et le chauffage à fond. Et puis elle nous a montré l'"épilateur magique sans douleur". En gros tu frottes ta peau avec une sorte de gant et paf t'as pu de poils. On nous la fait pas à nous, on a direct essayé de la piéger pour qu'elle avoue que ça rase, du coup elle a baissé le prix, mais non non madame. Résultat le jour même: j'ai un trou dans les poils de mon bras, j'ai l'air cruche. Résultat trois jours après: tiens ça pique... Bizarre dis donc pour un truc sensé épiler et pas raser...
Pour sa défense, elle a dit qu'elle vend aussi à Télé Shopping, c'est un gage de qualité ça.


Seule adresse à retenir de ce marché: Les compagnons de Léo, pour des sacs tout kawaï à offrir à des petites filles ou jeune mamans.

Préparez-vous donc à un deuxième article "mes parents me soulent", ce qui aura au moins l'avantage de faire rire Emma. A mes dépends mais bon, je comprends!! Ca me fait rire aussi quand c'est chez les autres, ou même chez mes parents à moi, mais quand j'y suis pas.
Je penserai à vous tous à qui tata achète un beau pyjama pilou (big up Laure, à qui je téléphone tous les Noël pour séance mutuelle de plaintes, et qui la dernière fois buvait du Ricard cachée dans le garage).

Sur ce les gens, bon shopping tardif, parce que je vous soupçonne de ne pas avoir fini vos cadeaux...
Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 14:08

Salut les gens!


Voilà... C'est fini le job de rêve... Plus d'accès illimité au jeu en mode modérateur, plus de corbeilles de fruits avec des lychees et des tomates, plus de potes geeks tous plus étranges les uns que les autres, plus de bureau de deux mètres de large avec deux PC et internet non bridé... Et puis plus de sous...


Et accessoirement plus de genou droit, j'ai raté mon lit en rentrant du pot de départ et me suis assommée par la même occasion. J'en ai profité pour rater aussi mon Eurostar le lendemain matin. Et oublier mon téléphone dans la maison de la psychotique. Ma propension à revenir de soirée couverte de bleus augmente de façon alarmante.

 

 

Z'avez vu cette salle de réunion de geek ??


Je me noie dans les papiers maintenant. J'ai été payée sur mon compte anglais, je dois rapatrier les sous ici. Mes affaires sont toujours en stockage à Londres, il faut les ramener, ce qui implique louer une voiture, passer le tunnel... En même temps je cherche bien sûr du travail, du coup j'envoie mes CV, des lettres, des mails, je téléphone... Je pourrais me reconvertir en PA internationale.


Je fais maintenant partie du monde du chômage. Hein? Ah oui... Même pas. J'ai pas 26 ans, voyez, et j'ai travaillé que 2 mois, même pas en France. Je suis un rebus de la société.

Je vous supplierais bien de m'employer, mais je viens d'apprendre que pour être freelance en France il faut d'abord monter sa société, et refiler des sous à l’état.

J’en suis réduite à mater les stages, au moins ça fait de l’expérience et une formation. Hein ? Ah non je peux pas, je suis plus étudiante...

 


*se tape la tête contre le mur*

Published by Bibsa - dans ... en France
commenter cet article