Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 19:38
Aujourd'hui:

Que feriez-vous si vous étiez un touriste fraîchement arrivé à Londres dans le passé ?


Il faut déjà espérer que vous avez l'estomac bien accroché. Pas de gentilles visites dans un musée tout propret, de tour de grande roue, ou de cocktail dans un bar lounge aseptisé... Non, non, non, il va vous falloir vous accrocher à vos tripes pour supporter cet étalage de gore -c'est à dire si vous n'avez pas déjà vomi partout en voyant les rues couvertes de nourriture moisie et d'excréments humains.


Option numéro 1
Aller voir une pendaison ! Ah, rien de mieux qu'une petite exécution publique pour se mettre dans l'ambiance. Par exemple au Tyburn tree, vers Marble Arch, jusqu'au XVIIIe siècle. Vous ne serez pas tout seul, toute la ville sera sur son 31 pour aller applaudir et crier des insanités. D'ailleurs le jour sera férié. Le vendeur de pies ambulant pourra vous nourrir si ça vous donne un petit creux. Si vous voulez vous asseoir dans les gradins il faudra payer. Appréciez bien le spectacle, ça va prendre au moins 4 minutes, peut être jusqu'à un quart d'heure...
Si vous voulez plus royal et dans un autre genre, essayez la décapitation à l'épée, par exemple Ann Boleyn,  seconde femme d'Henry VIII, zigouillée -sur ses ordres- le 19 mai 1536. Il parait que ses yeux ont continué à bouger après... Quel divertissement !

http://www.executedtoday.com/images/Tyburn_executions_Elizabethan.jpgSource executedtoday.com (!!!!)


Option numéro 2
Vous n'aimez pas les gens morts ? Vous préférez les vivants ? Oh mais pas des gens ennuyeux, non, des gens intéressants à l'imagination très riche... Direction le Bedlam ! Comme dans un zoo humain, vous pourrez, en payant bien sûr, visiter le tristement célèbre hôpital psychiatrique (maintenant l'Imperial War Museum, donc architecturalement ça en jette), période chaînes métalliques et dodo dans les caves sur paille moisie. Beaucoup des 'patients' vous diront qu'ils ne sont pas fous, et auront raison, puisqu'ils ne sont là que parce que leur famille veut se débarrasser d'eux. Attendez-vous au pire, la violence est partout, les gens ont des trous dans le crâne, pas de toilettes, et s'entretuent. Les gardiens ne valent pas mieux, et sont souls toute la journée, ce qu'on peut comprendre quand on réalise que les cris poussaient les locaux à éviter le quartier. Avec un peu de chance vous pourriez voir George III, totalement cinglé (c'est celui qui faisait pipi bleu), qui commencera à vous parler et ne s'arrêtera pas, les veines palpitantes et la bave au menton...
Je suppose que vous pouvez aussi visiter la prison de Newgate, en glissant une petite pièce aux gardiens.

http://www.artchive.com/artchive/h/hogarth/hogarth_rake_in_bedlam.jpgA Rake's progress, Hogarth
Regardez les ladies qui sont là en touristes. La première fait genre je regarde pas, je suis cachée derrière mon éventail. (le mec qui se prend pour le roi dedans est en fait sur le trône, au second sens du terme)

Option numéro 3
Non, les gens ce n’est pas votre truc ? Et les nounours alors ? Pourquoi ne pas assister à un bear-baiting ? En gros on attache un ou deux ours dans une fosse avec des chaînes, on prend les paris, et on ajoute des énormes chiens tueurs... Ah et puis c'est résistant les ours, on peut les réutiliser la fois d'après assez souvent... Les femmes préféreront éviter, bizarrement, parce que les deux premières options elles n'évitent pas...
(toujours à la mode au Pakistan, si ça vous dit...)

http://media-2.web.britannica.com/eb-media/51/6351-004-CF3BF69A.jpgEncyclopedia Britannica


Option numéro 4
Vous êtes un peu new-age ? Allez donc vous faire mesmériser. C'est fun. Un peu comme de l'hypnotisme, on passe les mains autour de vous pour vous mettre dans une pseudo-transe, et puis on vous susurre des trucs sympas, (genre "je serais une bonne épouse et ne convoiterai plus les autres hommes") et hop, vous êtes guéri. Ca fait des miracles, les paralysés se lèvent, les aveugles voient... La phrénologie est plus tactile : le 'praticien' vous palpe le crâne, pour voir où vous avez des bosses, et compare avec une carte du crâne pour voir si vous êtes plutôt gentil, prêt à fonder une famille, tout ça.

http://www.history.org/Foundation/journal/Spring04/images/quack_mesmerism.jpg

Options pour les faibles
Bon, bien sûr, vous pourriez aussi aller voir une pièce de Shakespeare, avec Shakespeare. Ou aller boire une bière avec Dickens. Ou tomber dans la drogue, comme tout le monde, opium et laudanum. Et puis n'oubliez pas de tester la nourriture, ultra épicée, ultra sucrée, ultra abondante -si vous êtes riches, sinon c'est bouillon, pain et fromage... Et puis visitez un peu, après tout on aime tous les vieux monuments, et bien là vous pourrez faire des belles photos, sans lampadaires en plein milieu de la vue…
Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 08:19
…Ou questions existentielles au sujet des Grands-Bretons.


Aujourd’hui :
(merci à Stephen Fry pour la question, tirée de l’émission télé QI sur la BBC)

Qu’est-ce qui met huit semaines à voyager de l’extrême Sud du Royaume-Uni à l’extrême Nord ?

Indice : la réponse me déprime


http://lh3.ggpht.com/_WulyTulixkg/S2fStkydYwI/AAAAAAAAAH8/9vrK0lLY0TQ/s640/DSC00186.JPG

Réponse : le printemps…

Bouhouhouuuuuuhouuuuuhouuuuuu OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNN
Et donc quand le gentil monsieur de la télé va dire "hé c’est le printemps aujourd’hui,  à Brighton tout le monde va faire bronzette", moi je dirais "Fucking hell, it’s fucking snowing, mate !".

(Ils jugent ça avec l'apparition de certaines fleurs)

D’un coup, je comprends pourquoi les plages du Sud sont bondées dès mars, même si la Manche est glacée… Et aussi pourquoi les anglais sont toujours tout rouges quand on les croise sur la plage en France…
Repost 0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 11:46
Les  gens, j’ai pas encore le temps de vous raconter ma semaine (relou en France, alcoolisée à Liverpool), de vous montrer mes cadeaux, tout ça, parce que c’est le souk chez moi, ils sont cinq à dormir par terre dans le salon. Mais j’ai de la moquette, alors ça va.

Bref, pour vous faire patienter, je réponds à une question que vous devez sûrement vous poser : c’est comment le dedans d’un œil ?
Et ben c'est comme ça :


http://lh4.ggpht.com/_7tmPvuQ632w/Sz8jx4vRVcI/AAAAAAAAFdE/YtXWKssa3-Q/s640/P1000132.JPG

C’est pas un effet d’optique, on voit vraiment l'intérieur… Et j’ai pas de lentilles. Et je me dis aussi qu’il faut que j’arrête de mettre du mascara partout quand je me maquille, et que je devrais me mettre à l’antirides…
Repost 0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 08:00

…Ou questions existentielles au sujet des Grands-Bretons.


Nouvelle rubrique ! (youhouuuuu)
Les réponses aux questions que vous vous posiez – ou pas – sur toutes ces petites choses bizarres qui se passent ici, en Anglicanie... Ou fun facts, comme on dit ici.


Aujourd’hui :
Pourquoi quand vous trempez un anglais, en roulant avec votre grosse voiture pas écolo dans une flaque énorme, il ne vous fait pas un doigt d’honneur, mais deux, comme ceci ?


(notez que le dos de la main est tourné vers l'heureux destinataire du reverse V sign)

Il y a un très intéressant article Wikipédia là-dessus (quelqu'un s'est clairement penché sur la question avec intérêt), mais j'ai trouvé ma réponse dans "An Utterly Impartial History of Britain: (or 2000 Years of Upper Class Idiots in Charge)" de John O'Farrel, un pavé très instructif.

Churchill à la fin de la guerre, il faisait le V de la victoire comme ci-dessus, jusqu'à ce que quelqu'un lui dise enfin que c'était pas très poli... Ils auraient pu le dire plus vite. C'est un peu comme quand t'as un truc coincé dans les dents et que tu t'en rends compte des heures après, et que personne te l'a dit.

Bref, tout a commencé en octobre 1415 (waaa c'est vieux), à la bataille d'Azincourt (dans le Pas-de-Calais) pendant la guerre de 100 ans, où je dois dire que nous - les français - nous sommes faits massacrés, et en plus humiliés avec le fameux V sign. On est arrivés avec cinq fois plus de gens, mais juste des paysans pas bien équipés, et puis les grosses armées c'est dur à manœuvrer, ça se marche dessus, tout ça. Les anglais, eux ils étaient pas des masses, mais ils avaient des "arcs longs anglais" (longbow). Et ce truc ça s'utilise en tirant la corde avec deux doigts. Comme on a la grande classe, on a dit aux anglais que dès qu'on en capture un on lui coupe ses sales doigts de tireur à l'arc long. Bah raté. C'était en fait très efficace comme arme contre des fourches et des pioches, et on a perdu. Du coup, avec un manque d'élégance très antibritannique, les anglais ont fait un V avec leurs doigts pour montrer que nanananananananère on a toujours nos doigts.
Et voilà !!



Ce geste malpoli et humiliant a cours au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande, mais apparemment pas aux Zétazunis.

Attention donc, les amis, quand vous voulez commander deux pintes, dire "peace" à vos frères et sœurs Britanniques, ou faire des oreilles de lapin pour une photo (hahaha), à bien montrer la paume de votre main à votre interlocuteur... Et je ne plaisante pas, j'ai déjà vraiment vu des gens utiliser le two-fingered salute...


PS: j'adore mes petits drapeaux en haut à gauche, c'est fou comme y'a des gens qui viennent de loin qui atterrissent ici! Salut tout le monde!

Repost 0